Accueil >> Conseil chien >> Mon chien aboie trop!

Mon chien aboie trop!

chien aboieLes aboiements chez le chien

Le chien aboie, c’est un comportement naturel ; il s’agit d’un de ses moyens d’expression dont les significations peuvent être diverses. Lorsqu’un chien aboie de façon répétée et immodérée, il peut rapidement devenir une source de problème pour le maître et son environnement. Cet article apportera des pistes de compréhension du “pourquoi mon chien aboie” et des solutions pour palier à cette difficulté récurrente.

Pourquoi le chien aboie ?

Les moyens d’expression chez le chien sont nombreux, qu’il s’agisse de l’expression non verbale par le biais de l’attitude, de la posture, des odeurs, des mimiques ou de l’expression para-verbale qui relève du son engendré par le corps par le biais de multiples intonations, rythmes, pauses et vocalises. Le chien aboie pour communiquer de manière para-verbale ; cette attitude est à l’origine tout à fait normale et même indispensable à l’équilibre psychologique de l’animal. Lorsqu’un chien aboie, cela peut rapidement se transformer en véritable ennui lorsqu’elle devient répétée dans un même contexte de façon régulière et désagréable pour soi ou pour les personnes de son entourage. Face à cette situation, de nombreux maitres se sentent démunis et, sans le savoir, adoptent une réponse qui ne fait qu’intensifier le comportement de l’animal. Il y a toujours un sens à la conduite du chien ; même si ce dernier n’est pas à chaque fois perceptible au  regard humain.

Il existe face à tout agissement gênant une réponse dans l’education canine – les résultats démontrent que rien n’est irrémédiable et qu’une meilleure compréhension des codes canins permet une meilleure gestion de la difficulté rencontrée. Pour cela, il est dans un premier temps important d’identifier les causes de l’attitude en question (ex: le chien aboie trop) afin de pouvoir la corriger de la façon la plus appropriée. Un chien aboie pour des raisons qui peuvent être multiples ; un chien aboie peut chercher à accueillir, à alerter, à réclamer, à jouer, à menacer, à découvrir, à chercher de l’attention – que ce soit dans le cadre de la peur, de l’ennui, du dialogue, de la frustration, de l’inquiétude ou de la curiosité. L’aboiement chez le chien peut également relever d’un comportement compulsif où l’aboiement dans une même situation n’a plus besoin de raison concrète mais est simplement devenu un rituel rassurant pour l’animal.

Mon chien aboie trop, que faire?

Tout d’abord, il faut noter que plus le chien est sociabilisé et moins il sera à même de réagir aux stimuli produits par son environnement ou plus précisément à l’impact émotionnel que les stimuli de son environnement produisent chez lui. Il est important dès le plus jeune âge de permettre à l’animal de rencontrer une grande diversité de situations par le biais de différents lieux, bruits, personnes et congénères ; l’idée étant d’habituer le chien à un maximum de facteurs extérieurs de façons à ce que ces derniers ne produisent pas chez lui d’anxiété.

Dressage chien

Ensuite, dans le cadre du dressage chien, il est important de donner au chien de bonnes bases de dressage chien au travers d’ordres simples tels que « assis », « couché », « attend », « viens ». Lorsque le chien sait répondre à ces demandes classiques, il est possible de détourner son attention au moment où le chien aboie, par un ordre autre simple à exécuter et qui donne lieu à une récompense. Il est également possible d’apprendre au chien à aboyer sur demande de façon à aussi pouvoir lui demander de cesser d’aboyer même quand c’est lui qui en prend l’initiative. Pour lui demander de se taire, il est possible d’utiliser un mot clé tel que « silence » ou « stop » ; cette injonction devra toujours être la même et de préférence être employée avec la même intonation de voix. Il n’est pas nécessaire de crier ou même de parler fort, le chien a l’ouï très fine et essayez de couvrir le son de sa voix ne fera qu’accentuer l’intensité de ses aboiements. Dans les premiers temps de l’apprentissage d’un ordre, il est fondamental de toujours récompenser l’animal quand il agit de la façon attendue. L’éducation canine positive est basée essentiellement sur un système d’encouragement par la gratification plutôt que sur la réprimande et la punition.

Récompenser son chien

Il est également recommandé de maintenir la récompense de temps en temps même quand l’animal est habitué à obéir de façon à entretenir le comportement. L’éducation canine n’est jamais acquise et demande un maintien constant. Il existe aussi la possibilité de divertir l’animal de d’autres façons au moment du comportement indésirable ; par exemple avec une friandise ou un jeu. Il faut cependant rester vigilant à ce que l’animal n’utilise pas par la suite cette attitude gênante de façon à obtenir le moyen de diversion attrayant utilisé. Dans tous les cas, lorsque le maitre doit interrompre les aboiements du chien, de quelques manières que ce soit, il vaut mieux qu’il le fasse le plus tôt possible car plus le chien aboie et plus il s’excite ; ainsi plus il sera complexe pour lui de se calmer ou de concentrer son attention sur un autre élément que vous lui présentez.

Le chien aboie pour attirer votre attention

Lorsque le chien aboie de façon à obtenir de l’attention de la part de son maitre de quelques façons que ce soit, il peut également être intéressant de l’ignorer. Il s’agit de ne pas lui parler, de ne pas le toucher et de ne pas le regarder. L’ignorance est déjà une forme de « punition » aux yeux du chien qui recherche à tout prix le regard de l’humain. Dans le cadre de cette option, il faut impérativement récompenser son chien en lui accordant une caresse ou en lui parlant quelques minutes après la fin du comportement indésirable de manière à lui faire comprendre qu’à l’inverse de ce qu’il pense il obtient l’attention au moment où il arrête d’aboyer. De la même façon en utilisant cette méthode, il ne faut surtout pas craquer au bout d’un certain temps et ne pas répondre aux sollicitations du chien alors que votre chien aboie, aussi bien par une réaction discrète que forte, au risque de renforcer le comportement en question plutôt que de le dissuader ; en effet le chien comprend qu’il obtient ce qu’il veut en insistant et la prochaine fois les aboiements risquent d’être encore plus longs.

Le chien aboie pour vous alerter

Lorsqu’un chien aboie pour avertir le maître et sa famille, qu’il considère en quelque sorte comme sa meute, de la présence d’un intrus au travers d’un bruit ; il est important que le propriétaire fasse comprendre au chien dans un premier que non seulement il a bien pris connaissance de la présence de celui qu’il considère comme un imposteur mais également qu’il n’y a pas de danger. Pour cela, il s’agit de montrer une attitude pleinement apaisée et d’ordonner calmement au chien de se taire par un ordre appris au préalable. Seulement une fois que le chien a exécuté l’ordre, le maitre peut aller au-devant de l’intrusion en autorisant ce dernier à le suivre mais toujours derrière lui. Enfin, le maitre peut autoriser l’aboiement du chien qu’une fois face à l’intrus de façon à ce que le chien comprenne que de petits signaux suffisent à avertir. De façon à rendre cette situation habituelle, il est recommandé au maitre de créer des situations de simulations pour entrainer l’animal ; par exemple en demandant à un ami de venir sonner à la porte ou de faire du bruit devant le portail du jardin.

L’éducation canine demande en toutes circonstances de la patience au travers de répétitions et surtout de la logique ; il est important de toujours garder les mêmes réactions, les mêmes autorisés et les mêmes interdits vis-à-vis du chien face aux mêmes comportements.

Concernant les aboiements compulsifs liés à l’ennui, la solution principale réside dans le fait d’offrir d’importants moments de dépense à l’animal, comme promener son chien, qui a besoin de débourser pleinement son énergie au quotidien ; point indispensable à son équilibre. Pour cela, le maitre ne doit pas oublier d’offrir à son chien de longs moments de promenades mais également des séries d’exercices nécessitants de courir et des jeux appelant à la stimulation intellectuelle et / ou physique.

Collier de dressage anti-aboiement

A noter que les colliers anti-aboiement et autres formes de solutions violentes sont impérativement à proscrire ; non seulement elles posent un sérieux problème éthique mais dans la plupart des cas règlent le problème en surface et non en profondeur. Il n’est pas rare de voir un animal cesser d’aboyer dans les premiers temps avant de reprendre de plus bel quelques semaines plus tard une fois acclimatée à la punition. Ces méthodes favorisent également souvent l’apparition de troubles anxieux et / ou dépressifs chez le chien ; troubles qui peuvent se manifester de diverses façons tels que par l’agressivité chez le chien ou l’inhibition.

A savoir également que l’aboiement intempestif chez le chien peut également relever d’un véritable problème de santé nécessitant des médicaments et pas seulement d’un problème d’éducation canine. En cas de doute ou d’aggravation du problème malgré diverses méthodes d’éducation canine essayées, il peut être judicieux de consulter un vétérinaire.

Envie de réagir à cet article? Une question ou un conseil?
Laisser un commentaire
Mon chien aboie trop!
Evaluer cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top