Accueil >> Conseil chien >> Comportement par races de chiens

Comportement par races de chiens

Races de chiens et caractères

chien-rappel-dressage-education-canineUn chien n’est généralement pas agressif car sa race l’y prédispose. Il est totalement faux de penser que le Pitt-bull est plus agressif qu’un Yorkshire! Rappellons cette citation:

“Il n’existe pas de mauvais chiens mais seulement de mauvais maîtres!”

Ce phénomène de penser que certaines races de chiens sont plus dangereuses que d’autres est un phénomène humain d’attention sélective. En effet, il a suffit d’un cas d’attaque par un Berger Allemand en Allemagne vers l’année 1989 qui a attaqué un enfant de 6 ans et qu’il la totalement défiguré pour que tout le monde classe certaines races de chiens dans les enfers: Pitt-bulls, Rottweiler, Berger-Allemand, American Staff, Starfordshire, Bull-terrier, Berger malinois,…
Le plus énervant est que les morsures de caniches, yorkshires, pinsher nains et autres races de chiens, sont beaucoup plus fréquentes que des races de chiens plus grandes. Mais évidemment, elles ont beaucoup moins d’incidences vu la force de pression de la machoîre!

depression-chienPlusieurs choses sont pourtant contradictoires, par exemple:

Quel est le chien le plus agréable avec les enfants?
Et bien, ce n’est pas ce cher bichon maltais mais bien le bulldog!
Difficile de faire croire aux gens que cet ancien chien combattant d’arène, combattant avec force des taureaux, soient aussi gentils et agréables avec les enfants, n’est-ce pas? Donc, il faudrait non pas supprimer les chiens SOIT-DISANT dangereux, mais plutôt changer l’attitude du public, cependant, l’humain a toujours préféré la facilité et c’est bien là, une grande preuve de sa lâcheté! Faire des contrôles chez les personnes possèdant de tels chiens sur leur dressage. Vérifier s’ils portent bien une muselière et une laisse dans les endroits publics et observer l’attitude du maître envers son chien est beaucoup plus judicieux!
Tellement de races de chiens commencent à disparaître, il serait dommage de continuer.

Chiens de berger et de bouvier (sauf chiens de bouvier suisses)Berger-Belge-Malinois-Chien

Toutes les races de chiens appartenant à ce groupe sont issues de chiens qui aidaient les bergers et bouviers il y a plusieurs siècles. On les dressait pour maintenir les troupeaux rassemblés et les empêcher d’approcher des champs cultivés. Ces chiens devaient être indépendants et faire preuve d’initiative. C’est pourquoi de nombreuses races de chiens de berger se sont également affirmées comme chiens de garde et de défense.

Chiens de type Pinsher et Schnauzer, molossoïdes et chiens de bouvier suisses

Les races de chiens classées dans ce groupe ont des origines très diverses. Certaines furent dressées pour le combat et la défense, comme le Bulldog ou le Bullmastiff, d’autres étaient utilisées pour garder les troupeaux ou porter secours aux personnes égarées, comme le Saint-Bernard. Ce groupe compte aussi des chiens d’agrément (Pinsher nain par exemple).

Terriers

Leur nom dérive du latin terra, la terre, et indique qu’à l’origine ces chiens chassaient ou faisaient sortir de leur terriers renards et blaireaux. Ce sont des chiens de taille moyenne, courageux et indépendants. En raison de leurs qualités remarquables, les terriers furent croisés avec d’autres races, en particulier avec des chiens courants, et ainsi naquirent des races de terriers adaptées à d’autres tâches. Beaucoup comptent parmi les chiens d’agrément.

Teckels

L’origine de ce groupe de races de chiens est à rechercher parmi les chiens courants. Ils constituaient une forme autonome, à pattes courtes, qui par la suite fut élevée en Europe pour le travail dans les terriers de blaireaux et de renards. Compte tenu de leur mission, on peut les comparer aux terriers élevés dans les îles britanniques.

Chiens de type Spitz et de type primitif

Ce groupe très hétérogène comprend les chiens nordiques, les Spitz allemands, le Spitz italien, les Spitz asiatiques (et les races apparentées) ainsi que les races de chiens de type primitif, c’est-à-dire les chiens semi-sauvages africains et asiatiques. Les chiens nordiques et les Spitz sont utilisés traditionnellement pour la garde, la chasse, pour traîner des charges ou tirer des traîneaux; les chiens primitifs sont employés pour la chasse uniquement.

Chiens courants et chiens de recherche au sang

En général, on peut dire que ce groupe est celui des chiens chargés de poursuivre le gibier, d’empêcher sa fuite et de
donner au chasseur l’occasion de l’abattre. Selon les différentes types de races, la méthode de travail des chiens courants est différente. De nombreuses races suivent la piste lentement, d’autres poursuivent le gibier en meute, à grand renfort d’aboiements, et l’attrapent ou le rabattent vers le fusil du chasseur. Les chiens de recherche au sang traquent le gibier blessé, surtout les cerfs, les chevreuils et les sangliers. Ils doivent être capables de suivre la trace d’un animal pendant 24 heures et parfois plus.

Chiens d’arrêt

Tous les chiens d’arrêt continentaux se sont développés à partir des chiens courants. Dès le VIème siècle avant J.-C., l’historien grec Xenophon mentionne des chiens courants qui, au lieu de poursuivre le gibier, s’arrêtent, immobiles et la tête dressée, dés qu’ils l’ont flairé. A l’origine, ce comportement n’était pas souhaité, mais plus tard on utilisa de tels chiens pour la chasse aux oiseaux avec filet et en fauconnerie. On trouve également dans ce groupe les chiens d’arrêt continentaux, les chiens d’arrêt des îles britanniques, mais aussi les Epagneuls allemands et les Epagneuls français, qui constituent en fait une transition entre les chiens courants et les chiens d’arrêt. Les chiens d’arrêt continentaux trouvent une large utilisation. Les chiens d’arrêt des îles britanniques, Pointers et Setters, que les chasseurs britanniques ont transformés en véritables spécialistes, doivent flairer le gibier rapidement et de très loin et indiquer l’endroit où celui-ci se trouve. Ils ne doivent pas rapporter le gibier abattu car c’est la tâche du Retriever qui est classé dans le groupe suivant.

Chiens leveurs de gibier, rapporteurs et chiens d’eauChien-depression

Ce groupe réunit des chiens de chasse très spécialisés. Le Retriever accompagne le chaseur et, sur ordre de celui-ci, suit le gibier touché ou blessé et le rapporte. Ce travail complète donc parfaitement celui des chiens d’arrêt des îles britanniques. Les Spaniels sont chargés de débusquer le gibier en terrain accidenté ou couvert d’un tapis végétal dense. En terrain marécageux, dans l’eau et dans les roseaux, ce sont les chiens d’eau qui s’affirment comme de parfaits limiers. Certaines races sont uniquement élevées pour la chasse mais la plupart des chiens de ce groupe font de merveilleux compagnons et trouvent donc une large utilisation.

Chiens d’agrément ou de compagnie

Dans ce groupe, on trouve des races de chiens diffèrentes. Elles appartiennent souvent aux groupes précédents, mais toutes se caractérisent par le fait qu’elles fournissent d’excellents compagnons pour la maison.

Lévriers et races apparentées

Les chiens de ce groupe ont une manière particulière de chasser. Ils ne se laissent pas guider par leur odorat mais par leur vue et ils ne poursuivent donc que le gibier qu’ils voient. Dans de nombreux pays, par exemple en Iran et en Afghanistan, les chasseurs emportaient leurs Lévriers sur la selle des chevaux et des chameaux et ne les lâchaient que lorsque le gibier était en vue. Actuellement, certaines races de Lévriers sont élevées à des fins purement sportives – comme chiens de course. Les autres Lévriers sont utilisés comme chiens d’agrément. Les Lévriers appartiennent à un groupe de chiens très ancien. Il y a 5000 ans, les Egyptiens les représentaient déjà dans leurs palais et dans leurs tombeaux.

Envie de réagir à cet article? Une question ou un conseil?
Laisser un commentaire
Comportement par races de chiens
Evaluer cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top