Accueil >> Autour du chien >> Pourquoi le collier de dressage est inutile ?

Pourquoi le collier de dressage est inutile ?

collier-de-dressageDe l’inutilité du collier de dressage, du collier électrique et du collier anti-aboiement

Le stress des chiens quels qu’ils soient avec le collier de dressage

Il est difficile d’adhérer complètement à cette méthode expéditive qui consiste à empêcher un comportement désagréable en se servant d’un collier de dressage émettant un courant aussi faible soit-il, on croit rêver ! Qui aurait l’idée d’enrouler un fil électrique au courant à basse tension autour du cou d’un bébé pour arrêter ses pleurs ?, personne fort heureusement, c’est pourtant ce que font, chaque jour, des centaines d’individus en infligeant une véritable angoisse ou douleur à un animal en lui mettant un collier de dressage (ex: collier anti-aboiement ou collier électrique) autour du cou.

Cet appareil a un effet psychologique déplorable qui peut, à la longue, générer des troubles du comportement du chien. Pour bien comprendre, il faut s’intéresser aux diverses propositions présentes sur le marché ( car il y en a un ! ) et au fonctionnement relaté dans les différentes publicités qui chantent les louanges d’un tel appareillage.

Le collier de dressage proposés pour empêcher les aboiements

Trois possibilités:

La première, le collier électrique ou l’impulsion électrique: Dès que l’animal aboie, une petite décharge à base d’électricité se déclenche pour lui faire comprendre qu’il doit arrêter son vacarme.

Indépendamment du fait que le concept est un rien barbare, le problème provient surtout de la non-connaissance du propriétaire de l’animal sur l’intensité à donner pour régler le dit instrument. Trop fort, l’animal sera en souffrance, trop peu, il n’y aura aucun résultat, cependant, même bien réglé, le collier restera un engin de punition physique.

Si l’on prend le temps de lire les forums, certains parlent de brûlures ou de marques sur le cou que ce genre d’objet peut éventuellement occasionner et même s’il ne s’agit que d’exemples peu nombreux, le seul fait que cela puisse exister devrait calmer les fans de cette pratique. Enfin, tout ce qui touche a l’électricité pour un apprentissage quelconque semble punitif et est relativement dépassé si l’on s’en tient au simple bon sens que tout un chacun devrait avoir.

La seconde, le collier anti-aboiement à la citronnelle: Ici la manière de procéder concerne une odeur haïe par le chien qui doit faire rapidement la relation entre cette sensation très désagréable pour lui et le bruit qu’il émet en rapport avec son mécontentement. Ce qui n’est pas aussi simple que l’on pourrait le penser. La citronnelle n’est pas le seul produit utilisé, mais peu importe le résultat est le même, une forte gêne.

Le collier est présenté avec un genre de boitier fixé dessus dans lequel un microphone dépiste les bruits engendrés par l’aboiement, à partir de ce moment, un jet sous forme de spray diffuse une odeur ( citronnelle ou autre ) vers la truffe de l’animal, le maître a la possibilité d’augmenter la distribution plus ou moins fort.

La citronnelle n’a aucune connection avec la famille du citron contrairement à ce que l’on pourrait penser, mais elle en a seulement le goût. Il s’agit d’une herbe médicinale aux propriétés intéressantes dans la pharmacopée, la beauté ou la cuisine, mais en aucun cas pour fustiger un animal de compagnie, car il s’agit bien de cela. Une irritation peut survenir si le jet propulsé à proximité du museau est trop répétitif, curieusement c’est une chose dont on ne parle pas.

La troisième, le collier de dressage aux ultra-sons: le plus sophistiqué des trois. Il émet des sons seulement perceptibles par l’animal dont l’ouïe est beaucoup plus développée que celle de l’être humain. Pour lui, la fréquence ainsi entendue est désagréable voire insupportable.

Les dangers

Le réel problème avec ces techniques, c’est que chaque chien aura une façon différente d’appréhender la chose en fonction de sa réaction au collier, de sa stature, de son caractère et de son âge. ( les “seniors” sont moins réactifs ).

Le dressage du chien

La réponse a une certaine nuisance peut se trouver dans le dressage du chien fait par le maître ou par un professionnel. Les résultats sont excellents et rapides dans le cas d’un dresseur. Ils sont plus longs, sans doute, mais tout aussi efficaces pour peu que le propriétaire du chien s’en donne la peine et décide d’apprendre de nouvelles habitudes comportementales à son compagnon. Cela tient d’ailleurs en une phrase toute simple, lui donner un ordre précis, et surtout, le récompenser s’il exécute ce qu’on lui demande.

De toutes façons, cette solution est la meilleure, car elle évite l’angoisse et la tension qui ne peuvent, à la longue, qu’avoir un impact particulièrement négatif à la fois sur le caractère, le comportement et pourquoi pas sur la santé. Dresser un chien, c’est aussi pour le maître apprendre à dire non et c’est toute une éducation canine pour certains d’entre-eux avant même de s’occuper de l’animal !

Autre chose importante, il faut également tenter de comprendre pourquoi des aboiements intempestifs existent, le chien a-t-il peur, s’ennuie-t-il, fait-il tout simplement son travail de gardien ou y a-til une autre raison ?. A partir de là, on peut envisager comment juguler la raison principale le mieux possible.

Quelques premières techniques pour lui inculquer les bonnes manières !

Premier point: la patience qualité indispensable pour se faire écouter.

Ensuite, pas de cris, rester calme ou bien il se sentira anxieux. L’ignorer si le chien aboie, comme s’il n’existait pas et le récompenser, dès qu’il semble s’arrêter. (Les dresseurs trouvent cette méthode très efficace); A refaire inlassablement. Répéter les choses, pas seulement pour qu’il comprenne, mais aussi pour qu’il se rappelle des ordres donnés. Ne pas oublier les promenades pour qu’il puisse ressentir une saine fatigue qui le poussera à chercher sa couette ou son coussin plutôt que de s’énerver inutilement.

Collier de dressage ou pas?

Tenter de solutionner un problème récurrent de bruit est une bonne chose, c’est même tout à fait normal et nécessaire aussi longtemps que les moyens utilisés respectent l’animal dans son entièreté. Ce n’est pas un joujou avec lequel on s’amuse, c’est un être vivant qui a des sentiments et qui s’attend, même s’il ne le comprend pas vraiment, à un certain respect envers lui-même.

Enfin, il est bon de se rappeler que l’aboiement normal est un moyen de communiquer pour le chien. L’empêcher de “s’exprimer” reviendrait à forcer quelqu’un à se taire parce que parler fait du bruit, un comble !

Pour ou contre le collier anti-aboiement? Faîtes-le nous savoir!
Laisser un commentaire
Evaluer cet article

2 thoughts on “Pourquoi le collier de dressage est inutile ?

  1. Ai essayé collier électrique mais vite abandonné car brûlures du cou et cela ne l’empêchait pas d’aboyer
    Difficile qd le chien n’aboie que lorsqu il se retrouve seul
    Courtes absences pour l’habituer ,jouets , friandises , Rien n’a marché Elle a 12 ans et c’est Tjrs idem

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top